HAUTLENCE PLAYGROUND LABYRINTH L’objet inutile parfaitement indispensable

HAUTLENCE PLAYGROUND LABYRINTH L’objet inutile parfaitement ...
mars 2016

En 2004, HAUTLENCE a bousculé le monde horloger en révolutionnant la lecture du temps. En 2016, HAUTLENCE propose une nouvelle vision du temps lui-même: l’objet horloger qui ne donne pas l’heure, LABYRINTH.

HAUTLENCE arrête le temps. En imaginant la collection Playground, HAUTLENCE projette l’objet horloger dans une nouvelle dimension chronométrique, au-delà de sa vocation première de lecture du temps. A un monde toujours plus connecté où tout - y compris l’heure - se trouve à portée immédiate par simple pression sur un bouton, Playground oppose la déconnexion absolue. De l’immersion dans le jeu dérive le plaisir de la lenteur retrouvée, nécessaire.

Premier modèle issu de cette réflexion, LABYRINTH se veut un objet inutile, et donc parfaitement indispensable: un jeu d’adresse à porter au poignet. Un labyrinthe exigeant adresse et concentration absolue. Un retour à l’enfance, lorsque l’imagination court et le monde réel alentour n’existe plus. Il est issu du vécu de Sandro Reginelli, co-fondateur et CEO d’HAUTLENCE, en souvenir des jeux désuets auxquels il jouait lorsqu’il visitait ses grands-parents et que le temps s’arrêtait.

LABYRINTH ne donne pas l’heure? Il s’inscrit cependant complètement dans la recherche d’excellence en matière d’horlogerie inscrite dans les gênes d’ HAUTLENCE. La couronne actionne un savant ascenseur mécanique permettant de remonter la balle sur le plateau de jeu grâce à un système de cames, visible à travers le fond transparent. Son cadran en forme de labyrinthe est taillé dans l’or massif et sa boule forgée dans le platine. Le boîtier en titane reprend l’historique format rectangulaire des garde-temps maison. LABYRINTH s’impose en tant que luxe ultime, façonné dans la plus pure tradition horlogère, utilisant les matériaux les plus nobles.

Face à la dictature de l’heure, HAUTLENCE se lance à travers Playground, jeux mécaniques, à la recherche du temps perdu. Une collection appelée à s’étoffer à l’avenir, à susciter la surprise encore et encore, pour que le jeu ne s’arrête jamais.